De la collecte à la valorisation des archives audiovisuelles, l’ENSAD sous le prisme des Archives nationales

Continuer la lecture de « De la collecte à la valorisation des archives audiovisuelles, l’ENSAD sous le prisme des Archives nationales »

Projet « Enseigner l’invention et la création dans les arts et les techniques »/ Labex CAP

Le micro-projet  » Enseigner l’invention et la création dans les arts et les techniques » a été mis en oeuvre depuis 2012 par Valérie Nègre et Eléonore Marantz, dans le cadre du Labex CAP-Création, Arts, Patrimoine.

Son objectif était de  » de saisir, à travers les modalités pédagogiques, les processus d’invention et de création dans les arts, les arts décoratifs, l’architecture et les techniques. L’hypothèse principale est que l’enseignement est un terrain d’étude privilégié pour «saisir»ces processus. En premier lieu, parce qu’il implique que les pratiques, les méthodes et les modèles inventifs soient explicités à des fins de transmission, mais aussi parce qu’il permet de saisir ces processus dans leur double dimension individuelle et collective » (cf. fiche de synthèse 2014-2015).

Il s’est notamment concrétisé à travers des séminaires, conférences, colloques, la numérisation de corpus documentaires et une publication de référence: Architectures manifestes. Les écoles d’architecture en France depuis 1950. L’ouvrage a été publié en 2018 sous la direction d’Eléonore Marantz et Guy Lambert, aux éditions MétisPresses dans la collection Vues d’ensemble ( cliquez ici pour voir la fiche de l’ouvrage).

Projet « L’enseignement des arts plastiques entre 1933 et 1999 : l’avant-garde en héritage » / CNRS

Déborah Laks est chargée de recherche au CNRS, membre du Centre Georges Chevrier – Sociétés et sensibilités (UMR 7366- CNRS uB). Elle a été recrutée pour y développer un projet intitulé : « L’enseignement des arts plastiques entre 1933 et 1999 : l’avant-garde en héritage ». Au cours de cette recherche, elle entend constituer une histoire de l’enseignement artistique dans la seconde moitié du XXe siècle qui interroge le fonctionnement des écoles d’art comme laboratoires sociaux et esthétiques.

Elle collabore avec l’équipe d’HPCA, notamment pour l’organisation du séminaire/atelier créé en 2019 au Centre Jean Mabillon.

Pour en savoir plus sur Déborah Laks, cliquez ici.