JOURNEE: “Un nouveau Reg-Arts sur l’École des beaux-arts (XIXe-XXe siècles)”

Cette journée a pour ambition d’établir un état des lieux des travaux des jeunes chercheuses et chercheurs portant sur l’histoire de l’École. Elle est organisée dans le cadre de la constitution de la base de données Reg-Arts, qui offrira l’accès au registre des élèves peintres et sculpteurs de l’École des Beaux-Arts de Paris du XIXe siècle à 1968, soit plus de 12000 personnes.

L’atelier Gustave Moreau à l’École des beaux-arts, vers 1897-1898, épreuve sur papier albuminé, Les Beaux-Arts de Paris

9h00                            Accueil par Alexia Fabre, Directrice des Beaux-Arts de Paris

9h10                           Autour du projet Reg-Arts

(répertoire des élèves peintres et sculpteurs des Beaux-arts de Paris)

Déborah Laks, chargée de recherche au CNRS, France Nerlich, directrice du département des études et de la recherche, INHA, Alice Thomine-Berrada, conservatrice du patrimoine, en charge des peintures, sculptures et objets, Beaux-Arts de Paris.

9h20                           Présentation de la journée

Coraline Gajo-Guyot, doctorante à l’Université de Neuchâtel et à l’École du Louvre, Clara Lespessailles, doctorante à l’École du Louvre et à l’EPHE, Raphaël Villanueva, doctorant à l’École du Louvre et à l’Université de Bourgogne.

9h30/11h45                Cultures pédagogiques : contestation et diversité

Table ronde modérée par Coraline Gajo-Guyot

Le Directorat de Paul Dubois à l’École des beaux-arts (1878-1905) par Camille Lauqué, École du Louvre.

Peinture d’histoire ou arts décoratifs ? L’ambivalence du cursus à l’École des beaux-arts vers 1900 par Louis Deltour, Université de Genève.

La réception de l’École des beaux-arts de Paris à l’aube du XXe siècle par Raphaël Villanueva, Université de Bourgogne / École du Louvre.

La culture du concours à l’École nationale supérieure des beaux-arts. Le concours comme pédagogie par Claire Roll, École du Louvre.

Le bulletin de la grande masse de l’École des beaux-arts. Une source pour l’histoire de la pédagogie de la création artistique au XXe siècle par Isabelle Conte, EPHE.

Pause

12h/12h30                  Visite de l’Ecole des beaux-arts avec Sonia Steinsapir, juin 1941

Film d’après la performance de Tatiana Efrussi, Beaux-Arts de Paris

Déjeuner

14h/15h30                  Femmes aux Beaux-Arts de Paris

Table ronde modérée par Clara Lespessailles, en présence de Tatiana Efrussi

Hysteria, Poseuse, and Music-Hall: the birth of the female model as a performative strategy of modern body politics (1880-1900) par Eva Smrekar, EPHE / University of Ljubljana.

Élèves et modèles, une éducation teintée de brutalité : récits d’humiliations au sein des ateliers d’artistes au XIXe siècle, lieu d’homosocialité et de compétitivité par Laure Saffroy-Lepesqueur,École du Louvre.

Être une femme-artiste aux Beaux-Arts de Paris : figurer la femme (1899-2022) par Margaux Laurens-Neel, Beaux-Arts de Paris

Pause

16h/ 17h30                 Les Beaux-Arts de Paris : des communautés d’artistes

Table ronde modérée par Raphaël Villanueva

Disgrâce de l’École des beaux-arts auprès des élèves d’Ingres ? par Clara Lespessailles, EPHE / École du Louvre.

Retrouvez un billet sur cette communication ici.

Les Helvètes et le concours d’entrée à l’École des beaux-arts, crainte ou désintérêt ? (1850-1900) par Coraline Gajo-Guyot , Université de Neuchâtel / École du Louvre.

Between private and public. A study of Luc-Olivier Merson’s ateliers and his Swiss students (1896-1906) par Lara Eva Seeliger, University of Zürich.

L’atelier de sculpture d’Alexandre Falguière (1831-1900) à l’École des beaux-arts par Margaux Wymbs, École du Louvre.

Contribution pour une histoire de l’atelier de gravure en médailles et en pierres fines (1863-1930) par Katia Schaal, Université de Poitiers / École du Louvre.

Conclusion de la journée

Journée organisée par les Beaux-Arts de Paris et l’École du Louvre, l’Institut national d’histoire de l’art et le CNRS, en association avec le programme de recherche (Histoire de la pédagogie de la création artistique (HPCA) de l’École nationale des chartes.

Le projet Reg-Arts des Beaux-Arts de Paris, bénéficie du soutien de la Fondation Malatier-Jacquet et d’Articulations association suisse pour la relève en histoire de l’art ½Schweizer Verein für den kunsthistorischen Nachwuchs.

Amphithéâtre d’honneur, Beaux-Arts de Paris, 14 rue Bonaparte, 75006 Paris.



Citer ce billet
Stéphanie-Emmanuelle Louis (2022, 13 juin). JOURNEE: “Un nouveau Reg-Arts sur l’École des beaux-arts (XIXe-XXe siècles)” HPCA. Consulté le 29 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/pph3

Auteur/autrice : Stéphanie-Emmanuelle Louis

Docteure en histoire contemporaine de l'EHESS, elle a soutenu une thèse en 2013 sur la patrimonialisation du cinéma en France entre 1944 et 1968. Son approche croise muséologie, études visuelles et histoire des politiques culturelles et des usages sociaux du passé. Elle a travaillé en association avec l'Institut d'histoire du temps présent (IHTP-CNRS) entre 2007 et 2021. Elle a intégré le Centre Jean Mabillon, EA de l'Ecole nationale des chartes où elle est coordinatrice des projets de recherche. Elle est responsable depuis 2019 du programme "Histoire de la pédagogie de la création artistique" et fait partie du collectif organisateur du Séminaire d'histoire culturelle du cinéma. Par ailleurs, elle est aussi membre du Conseil d'administration de l'Association française de recherche en histoire du cinéma-AFRHC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search