Journées « Pédagogie de la création artistique. Sources, valorisations, histoire? »/ CAPTATIONS

Synthèse et captations de la journée d’étude conclusive des deux premières années de programme, 22-23 octobre, à l’Ecole nationale des chartes.

Voir le programme complet: ici.

Comment forme-t-on les élèves de l’enseignement supérieur ambitionnant des carrières artistiques ? Comment écrire l’histoire de ces pratiques de formation ? Au-delà des singularités disciplinaires, peut-on discerner  des gestes et postures communes dans la transmission ? Tel est l’argument fondateur du programme de recherche « Histoire de la pédagogie de la création artistique », qui a été inauguré en 2016, dans le cadre de la Comue Paris-Sciences et Lettres. Cette dernière offre en effet un point d’observation privilégié sur la pédagogie de la création artistique, puisqu’elle réunit cinq grandes écoles d’art. À savoir : La Fémis, le Conservatoire national supérieur d’Art dramatique, le Conservatoire national supérieur d’art et de danse de Paris, l’École nationale des Arts Décoratifs, et l’École nationale supérieur des beaux-arts. Spécialisée dans la valorisation des archives et les sciences historiques, l’École nationale des chartes a coordonné la phase exploratoire de ce programme, dont les enjeux étaient à la fois  épistémologiques et patrimoniaux. 

Après une année dédiée à un séminaire sur l’état de l’art, articulé à un repérage des fonds d’archives relatifs aux établissements du programme, 2018 s’est focalisée sur deux aspects. Premièrement : les images animées, tant comme matière de l’enseignement que comme sources de son histoire. Deuxièmement : l’année 1968, comme moment charnière dans les espaces pédagogiques de l’art, à interroger tant du point de vue des enseignants que des étudiants. Sur toute sa durée, le programme a aussi permis la création d’archives orales, ceci en lien, notamment avec le Comité d’histoire du ministère de la Culture. En guise de conclusion, les deux journées d’octobre 2018 ont présenté les travaux accomplis, mais ont aussi tenté aussi d’esquisser des lignes de fuite à ces premiers moments d’exploration. Elles ont permis d’abord d’envisager la problématique des sources en dressant un état des lieux des fonds disponibles et de présenter différentes initiatives de collecte de témoignages. Il a ensuite été question de valorisation archivistique des fonds de ces écoles parisiennes, mise en perspective avec des initiatives menées en région. Enfin, on a interrogé le moment 1968 dans une optique interdisciplinaire et en présence d’acteurs de la période.

Les captations de ces journées sont disponibles sur la chaîne Youtube de l’ENC et font l’objet de billets dédiés dans le carnet.

Captations du 22 octobre 2018

Accueil par Michelle Bubenicek (Directrice de l’École nationale des chartes) et Emmanuel Tibloux (Directeur de l’ENSAD)

Introduction, par Christophe Gauthier (Directeur d’études, École nationale des chartes)

Ces deux propos liminaires sont à voir ici.

« Explorer et défricher les fonds d’archives sur la pédagogie de la création artistique : regards croisés », par Isabelle Conte (doctorante, EPHE) et Louis Paris (chargé de recherches, École nationale des chartes) : à voir ici

Présentation de la collecte orale sur la pédagogie de la danse au CNSMDP, en lien avec le Comité d’histoire du Ministère de la Culture, par Guillaume Sintès (Maître de conférences, Université de Strasbourg) à voir ici

« Diffuser, éditorialiser, créer l’archive ? PSL-Explore et la pédagogie de la création », par Annael Le Poullennec (responsable éditoriale chargée de la diffusion des savoirs, PSL-Explore)

« Filmographies, premières éditions : évolution d’un format et d’une pédagogie », par Priska Morrissey (Maîtresse  de conférences en études cinématographiques, université Rennes 2) et Barbara Turquier (Directrice de la Recherche, La Fémis)

Captation des deux interventions à voir ici

Table ronde proposée par l’INHA : « Histoire de pédagogie ou histoire d’écoles : expérience immédiate, écriture, réécriture »: à voir ici

Captations du 23 octobre 2018

Table ronde « Les archives des écoles d’art aux Archives nationales » : à voir ici

« La numérisation des archives audiovisuelles des écoles d’art via PSL-Explore », par Lise Facchin (cheffe de projet  numérisation et conservation, PSL-Explore): à voir ici

« Le théâtre à l’Université : une révolution copernicienne ? », par Robert Abirached (professeur émérite de l’université Paris-Ouest Nanterre): à voir ici

Table ronde «  1968 dans les écoles d’art, regards croisés d’élèves et enseignants »: à voir ici


Auteur/autrice : Stéphanie-Emmanuelle Louis

Docteure en histoire contemporaine de l'EHESS, elle a soutenu une thèse en 2013 sur la patrimonialisation du cinéma en France entre 1944 et 1968. Son approche croise muséologie, études visuelles et histoire des politiques culturelles et des usages sociaux du passé. Elle travaille en association avec l'Institut d'histoire du temps présent (IHTP-CNRS) depuis 2007. Elle fait partie du collectif organisateur du Séminaire d'histoire culturelle du cinéma.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.