Journée d’étude “Faire l’histoire de l’émigration artistique à travers ses réseaux”, 30 novembre 2023

Le 30 novembre 2023 entre 9h et 18h en salle Delisle à l’Ecole nationale des chartes, Claire Demoulin propose la journée d’étude “Faire l’histoire de l’émigration artistique à travers ses réseaux”. Le programme inclut un panel sur la formation.

Cette journée d’étude est consacrée au rôle des réseaux d’émigrés dans la création artistique. Il s’agit d’interroger les rapports entre univers sociaux et création artistique, autant pour le rôle structurant des réseaux de sociabilité sur lesquels les créateurs s’appuient pour se positionner dans leur milieu professionnel que, en retour, pour l’impact et/ou l’influence de ces réseaux sur le contenu des œuvres. Dans cette perspective, l’objectif de cette journée d’étude est de préciser les diverses méthodes d’analyse qui servent l’étude des rapports entre réseaux et œuvres, les résultats qu’elles permettent, les limites qu’elles rencontrent. Comment concilier, par exemple, les outils des sciences humaines et sociales, tels que l’analyse des réseaux, à ceux de l’analyse formelle ou des transferts culturels ? Pour mettre en lumière la dimension méthodologique de ces recherches, il s’agira d’exposer le type de sources, d’archives et de traces sur lesquelles reposent ces analyses.

PROGRAMME

9h00 | Mot d’accueil : Christophe Gauthier (directeur du Centre Jean-Mabillon)
Introduction : Claire Demoulin (EUR Translitteræ, Centre Jean-Mabillon, Thalim)

9h15-10h45 | Session 1 | Artistic Trainings: Cultural Transfers, Sources and Tools
Modération : Stéphanie Louis (Centre Jean-Mabillon, école des Chartes)

Émigrer en RDA pour devenir cinéaste : trajectoires des premiers étudiants étrangers de l’école de cinéma de Potsdam-Babelsberg (années 1950 et 1960)
Perrine Val (Paris Sorbonne Nouvelle)

Appréhender par la mémoire orale l’expérience étudiante des Maghrébins de l’IDHEC : le cas du parcours pluridisciplinaire et multiculturel de Moumen Smihi.
Marie Pierre-Bouthier (Université de Picardie Jules Verne)

Student films from Film Schools: news documents to write the social history of migration (60s-70s)
Gabrielle Chomentowski (CNRS, CHS)

11h00-13h00 | Session 2 | Networks as Spaces of Transculturation and Politicization
Modération :  Valérie Pozner (CNRS, Thalim)

Critères sociaux et affinités politiques au sein de l’émigration artistique russe de France entre 1905 et 1955. Les artistes face à l’histoire.
Charlotte Waligora (Université de Lille)

Réseaux professionnels et affinités politiques: l’agence de Paul Kohner dans la construction d’une Europe hollywoodienne
Katalin Pór (Université Paris 8)

“Sundays at Salka’s” – Salka Viertel’s Los Angeles Salon as a Space of Cultural Translation
Carola Bebermeier (Université de Vienne, Autriche)

14h30-16h00 | Session 3 | Tools and Approaches for Visualizing the Migration Experience
Modération : Christophe Gauthier  (Centre Jean-Mabillon, école des Chartes)

Filmer, documenter et dénoncer. Les réseaux d’exilés uruguayens en France pendant la dictature militaire, à travers les archives cinématographiques d’Alain Labrousse.
Isabel Wschebor Pellegrino (Universitad de la Republica (Uruguay), PSL)

Gestes cinématographiques, gestes militants : faire voir l’asile et les militantismes de guichet
Coline Rousteau (EUR ArtEc, Paris / CMB Berlin)

L’empreinte dans la ville : une approche urbaine de réseaux de sociabilité et de pratiques artistiques en exil
Laura Karp (Université de Lorraine)

16h15-18h00 | Session 4 | Mapping and Tracing Transatlantic Literary Networks
Modération : Laurence Cossu-Beaumont (Paris Sorbonne Nouvelle)

Literary Networks, Circulation of Forms and Book Trade between the U.S. and Italy in the 1930s
Luca Abbattista (Columbia University, US)

Testing the Limits of Cosmopolitanism: Transatlantic Intellectual Networks 1800-1845
Jennifer Orr (Newcastle University, GB)

Programme à consulter ici.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Stéphanie-Emmanuelle Louis (15 novembre 2023). Journée d’étude “Faire l’histoire de l’émigration artistique à travers ses réseaux”, 30 novembre 2023. HPCA. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/pphz


Auteur/autrice : Stéphanie-Emmanuelle Louis

Docteure en histoire contemporaine de l'EHESS, elle a soutenu une thèse en 2013 sur la patrimonialisation du cinéma en France entre 1944 et 1968. Son approche croise muséologie, études visuelles et histoire des politiques culturelles et des usages sociaux du passé. Elle a travaillé en association avec l'Institut d'histoire du temps présent (IHTP-CNRS) entre 2007 et 2021. Elle a intégré le Centre Jean Mabillon, EA de l'Ecole nationale des chartes où elle est coordinatrice des projets de recherche. Elle est responsable depuis 2019 du programme "Histoire de la pédagogie de la création artistique" et fait partie du collectif organisateur du Séminaire d'histoire culturelle du cinéma. Par ailleurs, elle est aussi membre du Conseil d'administration de l'Association française de recherche en histoire du cinéma-AFRHC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search