Après-midi “Archives Orales pour l’histoire de la pédagogie de la création artistique”

7 février 2020

Séance de l’Atelier/Séminaire « Histoire de la pédagogie de la création artistique : sources et patrimoines », proposée dans le cadre du Programme de recherche HPCA-Histoire de la pédagogie de la création artistique.

Lieu : École nationale des chartes, salle Delisle

13h30: Introduction. Par Déborah Laks (CNRS), Stéphanie E. Louis (CJM), Alice Thomine-Barrada (ENSBA, CJM)

13h45: “Réaliser, analyser et archiver des entretiens sociologiques. Une application pratique dans les écoles d’art”. Par Jérémie Vandenbunder, Ingénieur de recherche (CESDIP)

14h15: “Ce n’est sans doute pas très intéressant mais”Par Camille Paulhan, historienne de l’art (membre associée de l’HiCSA, Paris I-Sorbonne), critique d’art et enseignante à (École Supérieure d’Art Pays Basque)

14h45: “Archives orales : une méthodologie en constante adaptation : du choix des personnes interrogées à la base de données.” Par Bérénice Gaussuin, Architecte I Maîtresse de conférences associée (ENSA Paris-Malaquais)

15h15: “Archives orales : apports et limites dans l’écriture de l’histoire”. Par Arlette Auduc, conservatrice en chef du patrimoine honoraire, correspondante patrimoine du Comité d’histoire du ministère de la Culture

15h45-16h15: Pause

16h15: “Les archives orales institutionnelles : dispositifs d’enquête et effets sur les constructions mémorielles”. Par Bénédicte Girault, MCF en histoire contemporaine (CY Cergy Paris Université, Laboratoire Agora)

16h45: “Questionner et se questionner : la pratique de l’entretien ethnographique”. Par Monique Jeudy, directrice de recherche en anthropologie sociale, CNRS

17h15: Discussion animée : “Autour du projet d’archives orales aux Beaux-Arts de Paris : perspectives et modalités “, avec Déborah Laks, Stéphanie E. Louis, Alice Thomine-Berrada, Emilie Verger

18h15: Conclusion par par Florence Descamps (EPHE)


Auteur/autrice : Stéphanie-Emmanuelle Louis

Docteure en histoire contemporaine de l'EHESS, elle a soutenu une thèse en 2013 sur la patrimonialisation du cinéma en France entre 1944 et 1968. Son approche croise muséologie, études visuelles et histoire des politiques culturelles et des usages sociaux du passé. Elle a travaillé en association avec l'Institut d'histoire du temps présent (IHTP-CNRS) entre 2007 et 2021. Elle a intégré le Centre Jean Mabillon, EA de l'Ecole nationale des chartes où elle est coordinatrice des projets de recherche. Elle est responsable depuis 2019 du programme "Histoire de la pédagogie de la création artistique" et fait partie du collectif organisateur du Séminaire d'histoire culturelle du cinéma. Par ailleurs, elle est aussi membre du Conseil d'administration de l'Association française de recherche en histoire du cinéma-AFRHC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.