De la collecte à la valorisation des archives audiovisuelles, l’ENSAD sous le prisme des Archives nationales

Comment les films produits par l’École nationale des Arts décoratifs aboutissent-ils aux Archives nationales ? Les Archives nationales ont pour mission de collecter, classer, inventorier, conserver, restaurer, communiquer et mettre en valeur les archives publiques provenant des administrations centrales de l’État, les archives des notaires de Paris et des fonds privés d’intérêt national :

 « Les archives sont l’ensemble des documents, y compris les données, quels que soient leur date, leur lieu de conservation, leur forme et leur support, produits ou reçus par toute personne physique ou morale et par tout service ou organisme public ou privé dans l’exercice de leur activité. », Code du Patrimoine, livre II, article L211-1. 

Par l’intermédiaire de la Mission archives du Service interministériel des Archives de France auprès du Ministère de la Culture, l’ENSAD, une école à caractère national, a l’obligation d’y verser ses archives. Une vingtaine de fonds sur support papier sont déjà conservés et consultables aux Archives nationales avec des documents d’archives qui datent pour les plus anciens de l’époque de sa fondation par Louis XV en 1766 et pour les plus récents de 2015. Les inventaires, qui permettent de sélectionner les archives à consulter sur place, sont consultables sur le site des Archives nationales, dans la rubrique « salle des inventaires virtuelle ».

De nouveaux versements sont préparés, au fur et à mesure où les documents d’activité, inusités au quotidien, acquièrent le statut d’archives définitives. Ces archives administratives témoignent du fonctionnement de l’école. Elles comprennent des notes, de la correspondance, des rapports, des mémoires d’étudiants, des affiches, quelques albums photos… Les archives de l’ENSAD, comme celles d’autres écoles d’art, sont également conservées dans d’autres institutions. Le programme de recherche en cours « Histoire de la pédagogie de la création artistique » vise notamment à établir un état des lieux de la situation. Cette dispersion des fonds en différents lieux touche particulièrement les archives audiovisuelles souvent constituées pour un même enregistrement de différentes versions et de copies sur divers types de supports physiques analogiques ou numériques. L’hybridité de ces versements, liée à l’évolution constante des technologies de l’audiovisuel, s’accentue à l’ère du numérique. Il n’est pas rare que des producteurs nous versent la version numérisée des supports physiques qui garantit à la fois une meilleure pérennisation du document d’archive et une accessibilité facilitée aux lecteurs. Les archives nativement numériques, dans la continuité de leurs ancêtres sur support physique, suivent d’autres circuits de conservation.

En 2005, les Archives nationales publiaient l’instrument de recherche d’une première archive audiovisuelle versée par l’ENSAD. En 2014, de nouvelles entrées d’archives audiovisuelles comprenaient de nombreux films de fin d’étude d’étudiants de différentes disciplines. Ces archives audiovisuelles, d’une grande richesse pour les chercheurs intéressés par l’histoire de la pédagogie dans les écoles d’art ou l’évolution de la production des étudiants, devraient être complétées par d’autres versements dans les années à venir. Les Archives nationales pourront alors proposer à leurs lecteurs un panorama plus complet de la production audiovisuelle de l’ENSAD, en complément des nombreux fonds sur support papier. Au-delà de la gestion de ces archives et de leur mise à disposition au public dans le respect du code du Patrimoine et du code de la Propriété intellectuelle, s’agissant d’œuvres de l’esprit, les Archives nationales sont garantes de leur conservation dans le temps. Loin d’être un sanctuaire, l’institution s’investit dans toutes les formes de valorisation (journées d’étude, expositions, projections…) qui donnent vie à ces témoignages visuels et sonores.

Voici les liens vers les trois versements déposés aux Archives nationales et leur notice :

Clips et animations réalisés par les étudiants du 3e degré de l’Atelier d’Image et d’Informatique (AII) de l’ENSAD durant l’année scolaire 1991-1992. 1 cassette VHS Arch. nat., 20050412/1

Productions audiovisuelles réalisées par le service de communication de l’ENSAD et compilations de films d’étudiants par le service de communication, 1995-2013. 9 cassettes VHS, 18 DVD Arch. nat. 20140249/1-20140249/25

Sélection de films de fin d’étude, classée par promotion, 1997-2006. 90 cassettes Betacam SP Arch. nat., 20141734/1-20141734/90


Auteur/autrice : Sandrine Gill

Cheffe de projet archivage audiovisuel, Département de l'archivage électronique et des archives audiovisuelles, Archives nationales

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.