Projet « Circulations artistiques, sociabilités politiques, réseaux professionnels dans les écoles de cinéma du second XXe siècle : Le cas des étudiants africains »/ CNRS

Le projet « Circulations artistiques, sociabilités politiques, réseaux professionnels dans les écoles de cinéma du second XXe siècle : Le cas des étudiants africains » a été déposé par Gabrielle Chomentowski dans le cadre de sa candidature au CNRS. Depuis le 1er octobre 2019, elle est chargée de recherche au Centre d’histoire sociale des mondes contemporains (CHS) et travaille donc sur « le parcours d’étudiants africains partis étudier le cinéma en dehors de l’Afrique, les circulations de savoir-faire, de pratiques esthétiques et idéologiques et de mieux appréhender comment les imaginaires se sont nourris parmi une génération de jeunes cinéastes par-delà les frontières géographiques et politiques ».

Elle contribue parallèlement à des projets collectifs sur l’histoire transnationale des écoles de cinéma au XXe Siècle et les mobilités étudiantes à la Cité internationale universitaire de Paris des années 1920 aux années 1960.

Pour en savoir plus les recherches de Gabrielle Chomentowski, cliquez ici.


Auteur/autrice : Stéphanie-Emmanuelle Louis

Docteure en histoire contemporaine de l'EHESS, elle a soutenu une thèse en 2013 sur la patrimonialisation du cinéma en France entre 1944 et 1968. Son approche croise muséologie, études visuelles et histoire des politiques culturelles et des usages sociaux du passé. Elle travaille en association avec l'Institut d'histoire du temps présent (IHTP-CNRS) depuis 2007. Elle fait partie du collectif organisateur du Séminaire d'histoire culturelle du cinéma.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.