« Histoire de pédagogie ou histoire d’écoles : expérience immédiate, écriture, réécriture »

Le 22 octobre en fin d’après-midi, dans le cadre des journées d’études « Pédagogie de la création artistique. Sources, valorisations, histoire? », nous avons invité l’INHA à proposer une table ronde avec des écoles d’art situées en région.

Cette table ronde conçue et animée par Elitza Dulguerova (Conseillère scientifique – Histoire de l’art du XVIIIe au XXIe siècle, INHA), réunissait: Amel Nafti, directrice de l’École supérieure d’art et design Grenoble-Valence, et Stéphane Sauzedde, directeur de l’École supérieure d’art Annecy Alpes (ESAAA), co-président de ANdÉA (Association nationale des écoles supérieures d’art et design publiques).

La captation peut être visionnée ci-après.


Auteur/autrice : Stéphanie-Emmanuelle Louis

Docteure en histoire contemporaine de l'EHESS, elle a soutenu une thèse en 2013 sur la patrimonialisation du cinéma en France entre 1944 et 1968. Son approche croise muséologie, études visuelles et histoire des politiques culturelles et des usages sociaux du passé. Elle a travaillé en association avec l'Institut d'histoire du temps présent (IHTP-CNRS) entre 2007 et 2021. Elle a intégré le Centre Jean Mabillon, EA de l'Ecole nationale des chartes où elle est coordinatrice des projets de recherche. Elle est responsable depuis 2019 du programme "Histoire de la pédagogie de la création artistique" et fait partie du collectif organisateur du Séminaire d'histoire culturelle du cinéma. Par ailleurs, elle est aussi membre du Conseil d'administration de l'Association française de recherche en histoire du cinéma-AFRHC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search