« 1968 dans les écoles d’art, regards croisés d’élèves et enseignants »

Le matin du 23 octobre, cette table ronde a été conçue et animée par Louis Paris et venait conclure ses mois de recherches pour le programme, autour de l’année 1968.

Elle réunissait Mathilde Ferrer (fondatrice et ancienne responsable de la médiathèque à l’ENSBA), Alain Louvier (compositeur, ancien élève, directeur (1986-1991) et professeur d’analyse au CNSMDP) et Catherine Salviat (ancienne élève du CNSAD, sociétaire honoraire de la Comédie-Française).

La captation de cette table ronde peut être visionnée ci-après.


Auteur/autrice : Stéphanie-Emmanuelle Louis

Docteure en histoire contemporaine de l'EHESS, elle a soutenu une thèse en 2013 sur la patrimonialisation du cinéma en France entre 1944 et 1968. Son approche croise muséologie, études visuelles et histoire des politiques culturelles et des usages sociaux du passé. Elle travaille en association avec l'Institut d'histoire du temps présent (IHTP-CNRS) depuis 2007. Elle fait partie du collectif organisateur du Séminaire d'histoire culturelle du cinéma.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.