Rencontre avec le Collectif Après la pluie

Chères toutes, paroles d’enseignantes. La voix de Fabienne Vansteenkiste

Le collectif Après la pluie est composé de quatre étudiant·es diplômé·es des Arts Décoratifs de Paris en Design Graphique : Camille Boubals, Louise Garric, Paul Judic et Alexandra Piat. 

Lucile Encrevé est historienne et enseignante aux Arts Décoratifs. 

Le projet d’exposition Chères toutes est né d’abord de la collaboration entre Lucile Encrevé (en tant que directrice de mémoire) et Alexandra Piat pour son mémoire de 4ème année : Sexisme aux Arts Décoratifs, lutter pour l’égalité (soutenu en juin 2019). C’est ce travail, ainsi que leur participation auparavant à l’écriture de la Charte pour l’égalité des genres à l’EnsAD, qui a fait naître chez elles la volonté de rendre visible les expériences des femmes (cis ou trans) et des minorités de genre (trans, non-binaires, et tout autre genre sortant de la norme établie) des Arts Décoratifs. Elles ont participé ensemble au musée d’Orsay au colloque “Faire œuvre” en septembre 2019, pour présenter mémoire (pour A. Piat)  et recherches sur la place des femmes à l’EnsAD avant 1950 (pour L. Encrevé).
Le collectif Après la pluie et Lucile Encrevé se sont associé.es pour créer du 2 au 12 mars 2021 une exposition-événement qui mettra à l’honneur les paroles des femmes de l’Ecole de multiples manières. Une plateforme web réunissant les entretiens menés, une exposition in situ, et des événements thématiques pendant la semaine de l’événement.

Ressources en ligne : 

Intervention de Lucile Encrevé et Alexandra Piat au Colloque Faire Œuvre : La formation et la professionnalisation des artistes femmes aux XIXe et XX siècles. https://www.youtube.com/watch?v=iGWyP7aCJdc&feature=emb_logo&ab_channel=Mus%C3%A9ed%27Orsay 

Merci à Alexandra Piat de nous avoir fourni ces informations.


Auteur/autrice : Stéphanie-Emmanuelle Louis

Docteure en histoire contemporaine de l'EHESS, elle a soutenu une thèse en 2013 sur la patrimonialisation du cinéma en France entre 1944 et 1968. Son approche croise muséologie, études visuelles et histoire des politiques culturelles et des usages sociaux du passé. Elle a travaillé en association avec l'Institut d'histoire du temps présent (IHTP-CNRS) entre 2007 et 2021. Elle a intégré le Centre Jean Mabillon, EA de l'Ecole nationale des chartes où elle est coordinatrice des projets de recherche. Elle est responsable depuis 2019 du programme "Histoire de la pédagogie de la création artistique" et fait partie du collectif organisateur du Séminaire d'histoire culturelle du cinéma. Par ailleurs, elle est aussi membre du Conseil d'administration de l'Association française de recherche en histoire du cinéma-AFRHC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.