Retour sur la séance du 29 janvier 2021

La séance d’atelier du 29 janvier a donné lieu à la projection de différents documents mis à disposition par l’INA et par des anciens étudiants de l’ENSAD.

Suite à l’introduction de Gabrielle Chomentowski, Laëtitia Larcher a pris la parole pour présenter les différentes collections de l’INA relatives au thème général de l’Atelier Condorcet que nous proposons. En lien avec les cas d’étude proposés pour cette première séance, deux documents furent montrés.

En préambule à l’intervention de Barbara Turquier sur la structuration des enseignements à la Fémis, nous avons diffusés deux extraits d’un reportage sur l’IDHEC datant de 1957 et tiré des fonds du dépôt légal de la télévision. Le premier extrait montrait un exercice de réalisation encadré par Pierre Cardinal, le second, la classe de montage de Marie-Thérèse Cleris. Nous vous proposons ici une description plus précise de ce document.

En lien avec l’intervention de Stéphanie-Emmanuelle Louis, un extrait d’une Classe Caméra animée par Francis Girod en novembre 1983 au CNSAD a été proposé.

Enfin, en lien avec la table ronde « Enseigner le cinéma dans les écoles d’art aujourd’hui : quels formats et enjeux ? », Clarisse Hahn a présenté les travaux de quatre étudiant.e.s de l’ENSAD récemment diplômé.e.s du secteur Photo-Vidéo. Ils sont présentés ici.


Auteur/autrice : Stéphanie-Emmanuelle Louis

Docteure en histoire contemporaine de l'EHESS, elle a soutenu une thèse en 2013 sur la patrimonialisation du cinéma en France entre 1944 et 1968. Son approche croise muséologie, études visuelles et histoire des politiques culturelles et des usages sociaux du passé. Elle travaille en association avec l'Institut d'histoire du temps présent (IHTP-CNRS) depuis 2007. Elle fait partie du collectif organisateur du Séminaire d'histoire culturelle du cinéma.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.