Un guide des sources pour le projet HPCA

Elèves de l’ENC, © Myr Muratet

Dans le cadre du programme de recherche « Histoire de la pédagogie de la création artistique » un guide des sources sera prochainement mis à disposition, sous la forme d’un nouveau carnet Hypothèses. Il est pour le moment en cours de construction et d’enrichissement. Il a  pour vocation première de  réunir les sources relatives aux cinq écoles d’art de PSL[1], sur lesquelles porte originellement le programme HPCA. La direction de ce projet est assurée par Édouard Vasseur, professeur d’histoire des institutions, diplomatique et archivistique contemporaines à l’École nationale des chartes, avec le concours de Christine Bénévent, professeure d’histoire du livre et de bibliographie, et de Stéphanie Louis, chargée de mission à la Direction de la recherche et des relations internationales, coordinatrice du programme HPCA. La mise en œuvre du dispositif numérique a été confiée à Magalie Vetter, titulaire d’un master en humanités numériques.

  • Un travail collaboratif à dimension pédagogique

Ce guide des sources constitue un travail collaboratif — à la fois avec les écoles et des institutions comme les Archives nationales, la BnF ou l’INA — mais aussi pédagogique car les élèves Archivistes paléographes de première année de l’ENC y contribuent dans le cadre de leur cursus. Dans un premier temps, un travail de recension des sources d’archives est mené par les élèves, en groupe, à l’occasion de leur cours d’histoire des institutions et d’archivistique contemporaines : il s’agit de leur proposer une première expérience concrète de recherche et de recensement d’archives, afin de les former aux problématiques de recherches de sources. Il leur a été demandé de concentrer leur travail sur les archives concernant les écoles mais produites par d’autres institutions que celles-ci (assemblées parlementaires, ministères de tutelle, instances de contrôle comme la Cour des comptes). Dans un deuxième temps, leur contribution se poursuivra à travers leur enseignement de bibliographie, au cours duquel ils constitueront une bibliographie pour chaque école.

Avec les institutions patrimoniales et les écoles, nous recherchons et identifions des sources complémentaires. Cette recension a été initiée en 2016-2017 par Isabelle Conte, alors contractuelle du projet HPCA. Il s’agit donc de faire les mises à jour et ajouts nécessaires.

  • Une implémentation numérique pour plus de flexibilité

Nous avons choisi de publier le guide sous une forme numérique, afin de profiter de la souplesse des outils disponibles et de la facilité de leur prise en main. Par souci de cohérence avec le carnet HPCA et suivant l’exemple du guide des sources des grands travaux culturels, la plateforme Hypothèses a été préférée. Ce format permet d’effectuer des mises à jour régulières et d’intégrer de manière continue de nouvelles sources tout en permettant la mise à jour des autres. De plus, la stabilité et l’ancrage institutionnels de la plateforme assurent la pérennité du guide — contrairement à un simple blog WordPress[2]. La plateforme Hypothèses permet également de faciliter la collaboration et la transmission du processus de travail. C’est à ce titre qu’un travail de documentation est mené afin de garantir l’homogénéité de celui-ci. À cette fin, cette documentation sera directement accessible sur le site, aux collaborateurs et collaboratrices du guide.

 L’objectif du guide consiste à réunir en un seul endroit des sources conservées dans de multiples institutions (écoles, services d’archives, bibliothèques etc.), et de permettre leur identification par de multiples voies. Trois moyens de recherche sont donc proposés : une barre de recherche classique pour les recherches libres dans les titres et contenus des articles ; une classification des articles par école ; et un système de mots-clés faisant office de « descripteurs » afin de mener des recherches transversales. Le choix a été fait de se concentrer tout particulièrement sur ce système de mots-clés qui paraît constituer une entrée intéressante dans les sources disponibles. Une liste relativement limitée à environ 150 mots-clés a donc été définie afin de décrire plus finement les fonds et les rapprocher tout en assurant la lisibilité et la bonne prise en main de l’outil.

Ce contenu sera progressivement enrichi avec les bibliographies réalisées par les élèves et avec des documents annexes comme des index de personnalités ou des chronologies . Également, le format numérique du guide permettra de mettre en avant d’autres projets et ressources le complétant utilement[3].

Présentation rédigée par Edaourd Vasseur, Magalie Vetter et Stéphanie Louis.


[1] École nationale supérieure des Beaux-Arts (ENSBA), École nationale supérieure des Arts Décoratifs (ENSAD), Fémis, Conservatoire national supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP) et Conservatoire national supérieur d’Art Dramatique (CNSAD).

[2] Hypothèses opère notamment des choix limitant les outils accessibles, ce qui permet en réalité de maintenir plus facilement les carnets dans le temps tout en assurant au maximum leur interopérabilité.

[3] Par exemple, le dictionnaire prosopographique des élèves de l’ENSBA d’Alice Thomine-Berrada (en cours d’élaboration).


Auteur/autrice : Stéphanie-Emmanuelle Louis

Docteure en histoire contemporaine de l'EHESS, elle a soutenu une thèse en 2013 sur la patrimonialisation du cinéma en France entre 1944 et 1968. Son approche croise muséologie, études visuelles et histoire des politiques culturelles et des usages sociaux du passé. Elle a travaillé en association avec l'Institut d'histoire du temps présent (IHTP-CNRS) entre 2007 et 2021. Elle a intégré le Centre Jean Mabillon, EA de l'Ecole nationale des chartes où elle est coordinatrice des projets de recherche. Elle est responsable depuis 2019 du programme "Histoire de la pédagogie de la création artistique" et fait partie du collectif organisateur du Séminaire d'histoire culturelle du cinéma. Par ailleurs, elle est aussi membre du Conseil d'administration de l'Association française de recherche en histoire du cinéma-AFRHC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.