22 octobre 2021: séminaire pluridisciplinaire Hastec

Dans le cadre de sa dixième année au sein du Labex Hastec, le séminaire pluridisciplinaire “La prosopographie: objets et méthodes” proposera le 22 octobre 2021, une séance consacrée aux “Femmes artistes”.

Au programme de cette séance:

– Anne Debrosse (Univ. de Poitiers / FoReLLIS), Les poétesses grecques de l’Antiquité ou comment un groupe est constitué par la réception

– Suzanne Rochefort (EHESS / CRH), La professionnalisation des comédiennes à Paris dans le second xviiie siècle : ce qu’apporte la prosopographie

– Emmanuelle Delattre-Destemberg (UPHF / CRISS), Quand la prosopographie permet de lire les corps : le cas du rat d’Opéra au xixe siècle

Ce séminaire est organisé par le LAMOP, l’UMR Triangle et les Archives nationales, avec le soutien du LabEx HaStec, d’ANHIMA et de l’IHMC

Le séminaire a lieu le vendredi de 14 h à 17 h, en présentiel à la Sorbonne (14, rue Cujas – Paris Ve – galerie J.-B. Dumas, esc. R, salle Perroy) et en distanciel sur Zoom. Informations complémentaires ici.

D’autres séances ou interventions pourront intéresser les recherches sur l’histoire de la pédagogie de la création artistique. Nous signalons notamment la séance du 11 mars 2022, dédiée à la prosopographie des musiciens. Programme complet ici.


Auteur/autrice : Stéphanie-Emmanuelle Louis

Docteure en histoire contemporaine de l'EHESS, elle a soutenu une thèse en 2013 sur la patrimonialisation du cinéma en France entre 1944 et 1968. Son approche croise muséologie, études visuelles et histoire des politiques culturelles et des usages sociaux du passé. Elle a travaillé en association avec l'Institut d'histoire du temps présent (IHTP-CNRS) entre 2007 et 2021. Elle a intégré le Centre Jean Mabillon, EA de l'Ecole nationale des chartes où elle est coordinatrice des projets de recherche. Elle est responsable depuis 2019 du programme "Histoire de la pédagogie de la création artistique" et fait partie du collectif organisateur du Séminaire d'histoire culturelle du cinéma. Par ailleurs, elle est aussi membre du Conseil d'administration de l'Association française de recherche en histoire du cinéma-AFRHC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.