Lancement du site cherestoutes.fr

© Collectif Après la pluie

Le site internet « Chères toutes », dont le projet avait été notamment présenté lors du colloque « Artistes-enseignantes au XXe siècle: la transmission au prisme du genre », sera lancé le 19 mai 2021 à 19h. Pour valoriser les témoignages et paroles de femmes, quel que soit ou ait été leur statut à l’ENSAD (étudiantes, enseignantes, responsables d’ateliers, membres du personnel), le site cherestoutes.fr « s’appuie sur une série d’entretiens, et fait se croiser des points de vue variés et complexes traversant les époques, de 1968 à aujourd’hui ». Il met aussi à disposition des ressources photographiques et des documents. L’ensemble permettra de conserver et transmettre ces
« expériences liées au genre dans une école d’art et de design,
espace de liberté comme de domination et de pouvoir ».

Le lancement prendra la forme d’un événement coordonné par l’ENSAD à partir du mercredi 19 mai. Des soirées radiophoniques les 19, 20 et 21 mai 2021 seront retransmises en live sur revuedecor.fr.

Continuer la lecture de « Lancement du site cherestoutes.fr »

Genèses n°122

Le dernier numéro 122 de Genèses est accessible en ligne. Il contient un article d’Elie Guéraut, intitulé: « Retour à Lergnes. Les mobilités professionnelles contrariées de jeunes diplômées des Beaux-Arts ». Elie Guéraut est sociologue au laboratoire d’études sociologiques sur la construction et la reproduction sociales (Lescores), enseignant à l’université Clermont-Auvergne.

Résumé: « À partir du cas de jeunes diplômées d’écoles d’art dont les aspirations à devenir artistes plasticiennes se heurtent aux droits d’entrée du marché du travail artistique, cet article propose une analyse de la production d’un désajustement durable entre mobilités professionnelles et aspirations subjectives. La première partie de l’article s’attache à rendre compte du processus de production de ces désillusions, à la croisée de cette mobilité professionnelle empêchée et d’un retour contraint à l’espace d’origine, une ville moyenne en déclin. La deuxième partie revient sur le réajustement et l’abandon des vocations artistiques au sein de deux « univers de consolation », la scène associative et le monde privé conjugal. »

Pratiques et imaginaires de l’archive autobiographique en architecture

  • œuvre, document, archive

Pour toute discipline, la légitimité et la validité scientifique d’une source de recherche sont sous-tendues par de nombreux critères, parmi lesquels la fiabilité accordée au statut même de la source.

En cela, la source autobiographique est soumise à controverse. Production d’auteur.e et non de chercheur.e, son contenu ne vise ni l’exhaustivité, ni l’objectivité, tandis que son dessein premier ne consiste pas à produire de la connaissance scientifique.

Une source autobiographique peut se décliner en différents formats qui orientent la réception du.de la chercheur.e : de l’œuvre publiée, au document isolé ou à l’archive constituée.

Continuer la lecture de « Pratiques et imaginaires de l’archive autobiographique en architecture »

Captations du colloque « Artistes-enseignantes au XXe siècle »/ Now on line!

Les captations du colloque « Artistes-enseignantes au XXe siècle: la transmission au prisme du genre », organisé en partenariat avec le CNRS et AWARE, sont désormais en ligne.

Les liens suivant vous permettront de découvrir les enregistrements soit directement sur la chaîne YouTube de l’ENC, soit dans le cadre de billets contenant des informations complémentaires transmises par les intervenants et intervenantes.

***

The recordings of the conference « Artist-teachers in the 20th century: transmission through the prism of gender », organised in partnership with the CNRS and AWARE, are now online.

The following links will allow you to discover the recordings either directly on the ENC’s YouTube channel, or in the form of tickets containing additional information transmitted by the speakers.

Continuer la lecture de « Captations du colloque « Artistes-enseignantes au XXe siècle »/ Now on line! »

Intervention de Clélia Barbut

Étudier la transmission, entre circulation des savoirs et des affects. Le cas du fonds d’archives de Nathalie Magnan.

Continuer la lecture de « Intervention de Clélia Barbut »

Intervention d’Adélie Le Guen

L’enseignement artistique lesbien de Terry Wolverton : prise de parole des artistes femmes et performances de genre.

Continuer la lecture de « Intervention d’Adélie Le Guen »

Intervention d’Aline Derderian

Performer et bâtir à la fin des années soixante : Pratique d’un discours corporalisé au sein du Feminist Art Program

Continuer la lecture de « Intervention d’Aline Derderian »

Rencontre avec le Collectif Après la pluie

Chères toutes, paroles d’enseignantes. La voix de Fabienne Vansteenkiste

Continuer la lecture de « Rencontre avec le Collectif Après la pluie »

Autour du collectif « Après la pluie »

Le collectif Après la pluie est composé d’étudiant·es diplomé·es de l’Ecole nationale des Arts Décoratifs de Paris : Camille Boubals, Louise Garric, Paul Judic et Alexandra Piat.

Nous nous associons à Lucile Encrevé théoricienne qui enseigne à l’Ensad pour la création d’une exposition-événement qui mettra en lumière la parole des femmes et des minorités de genre dans cette école. Actuelles, anciennes, enseignantes, étudiantes, membres du personnel administratif, responsables d’atelier et directrice: toutes seront à l’honneur. 

Continuer la lecture de « Autour du collectif « Après la pluie » »

Autour des films d’Ariel Dougherty: ressources à voir et à feuilleter

Ariel Dougherty interviendra le vendredi 4 décembre à 13h45 dans le cadre du colloque « Artistes-enseignantes au XXe siècle : la transmission au prisme du genre ». A cette occasion, elle reviendra sur son travail d’enseignement du cinéma et de la vidéo au sein de groupes féministes, notamment dans les années 1970; un témoignage qui constituera un précieux contrepoint aux contributions des autres invité.e.s.

Continuer la lecture de « Autour des films d’Ariel Dougherty: ressources à voir et à feuilleter »

Colloque « Artistes-enseignantes au XXe siècle : la transmission au prisme du genre »/ PROGRAMME

Colloque organisé dans le cadre d’un partenariat entre le CNRS (LIR3S), AWARE et l’Ecole nationale des chartes.

Gratuit, dans la limite des places disponibles en ligne. Inscription obligatoire. Clôture des inscriptions le 2 décembre au soir.

Judy Chicago Visual Archive, Betty Boyd Dettre Library & Research Center, National Museum of Women in the Arts, © Photo : Amy Meadow, © Judy Chicago

Les personnalités, telle Judy Chicago, dont il sera question dans le colloque et qui bénéficient de fiches sur le site d’AWARE apparaissent dans le programme avec un lien vers ces ressources à découvrir en ligne.

Continuer la lecture de « Colloque « Artistes-enseignantes au XXe siècle : la transmission au prisme du genre »/ PROGRAMME »

Colloque « Artistes-enseignantes au XXe siècle : la transmission au prisme du genre » / Appel à contributions

Tout au long du XXe siècle, les écoles d’art et de design européennes font l’objet de critiques, de réformes et de réinventions successives. Les réseaux de validation, les carrières, ainsi que les échelles de valeur sur lesquels elles reposent sont en partie rendus obsolètes à la suite des premières avant-gardes. Perdant là une de ses raisons d’être, l’enseignement artistique traditionnel se voit dès lors constamment réévalué. Les méthodes, les techniques et les attitudes qu’elles transmettent sont ainsi régulièrement modifiées : on cherche à rendre l’enseignement plus pertinent, notamment en l’ouvrant davantage au contemporain. De multiples modèles sont ainsi testés en Europe et dans le monde : le Bauhaus, le Black Mountain College, CalArts, l’École d’Ulm, la Freie Internationale Universität, le Banff Centre for Arts and Creativity, La Cambre ou plus récemment Le Fresnoy, ainsi que de nombreuses écoles d’été indépendantes et éphémères. Partout le paysage se complexifie : la circulation des étudiant·e·s, des artistes et plus généralement des formes et des idées contribue, malgré des contextes nationaux différents, à une mutation globale de l’enseignement artistique. C’est dans ce contexte général de renouvellement qu’intervient l’accession progressive d’artistes femmes à des postes d’enseignement. Certaines ont été durablement associées à cette pratique, c’est le cas d’Anni Albers, Marianne Brandt, Lygia Clark, Doris Stauffer, Gina Pane, tandis que pour d’autres, cette activité demeure un pan peu connu de leur carrière, comme pour Maria Lassnig, Lea Lublin, Annette Messager par exemple. Parmi beaucoup d’autres, ces parcours particuliers donnent à penser non seulement les structures hiérarchiques sous-jacentes des différentes institutions de l’art mais aussi les voies de leur progressif renouvellement au cours du XXe siècle. A un niveau plus théorique, ce sont aussi les méthodes et peut-être les contenus eux-mêmes de la transmission pédagogique dont les impensés sont éclairés par l’arrivée des femmes dans les écoles d’art. À l’occasion de ce colloque, nous proposons donc de penser l’enseignement artistique au XXe siècle au prisme du genre afin de comprendre comment les écoles d’art et de design ont pu devenir les sites privilégiés de la lutte pour la visibilité que mènent alors ces artistes.

Continuer la lecture de « Colloque « Artistes-enseignantes au XXe siècle : la transmission au prisme du genre » / Appel à contributions »